Le Vert de Mongolie

Veröffentlicht am: Autor: Walter Gerig

De Marie Morand

Mongolei MongoleiAvant, trônait au sommet de ma hiérarchie personnelle le Vert  Véronèse et son incomparable effet de lumière satinée sur les drapés XVIe des belles Vénitiennes bien en chair. C’était méconnaître le Vert de Mongolie. Un fameux vert, complexe et raffiné, un vert pluriel, impossible à mettre en tube. Un vert d’alchimiste inspiré, only-for-our-eyes. Le visage collé à la vitre de la voiture, je bois cette palette exceptionnelle qui va du malicieux vert printemps des pâturages au vert cendré des steppes,  en passant par le vert ciboulette qui enracine sa savoureuse gaîté dans la pierraille, le vert mordoré des prairies à graminées et, surtout,  l’étrange bleu-vert d’une certaine herbe rare dont je ne peux m’empêcher de penser qu’elle recèle quelque vertu magique tant sa présence dans le paysage orageux me projette dans le fantastique hallucinatoire. Alors je me souviens avec reconnaissance d’une forêt sous le pinceau cinématographique du Japonais Miyazaki. Lui, il le tient ce vert! Bild

Il pleut, les grandes coulisses montagneuses, noyées dans la brume, virent à l’anthracite violacé.  Rêves effilochés perdus dans l’immensité. Le silence s’impose naturellement dans la voiture que chauffe le ronronnement régulier du moteur. Les yeux vagues je découpe, à la faveur des cahots,  tantôt vers le haut, tantôt vers le bas, d’insolites toiles de Rothko dans le vaporeux du paysage. Au bal du col, un camion s’est embourbé dans le lacis des fondrières de la piste inondée. De loin, on le croirait paquebot flottant sur un lac argenté. Chevaux puis chameaux sur les plateaux rosés. Et des yourtes, petite pois blancs dans les revers herbeux, centres rotatifs de grands troupeaux de moutons et de précieuses chèvres à longs poils. Nous croisons quelques tumulus à cercles de pierres dressées. Tout ici est doux et rond, même la mort en drapeaux bleus.

Un soir nous dressâmes les tentes aux genoux du mont sacré des chamans mongols, le Satay Üul, dont la calotte neigeuse étend largement son manteau de Vierge de miséricorde sur les fourmis que nous sommes dans cette sévère vastitude. Souveraine et régénératrice. Velours de Mongolie, vos râpures élargissent le cœur!

Print Friendly, PDF & Email